Accueil > CINECSTASY > S > SEE YOU YESTERDAY

SEE YOU YESTERDAY

dimanche 27 octobre 2019, par Maestro

Stefon BRISTOL

Etats-Unis, 2019

Avec Eden Duncan-Smith, Danté Crichlow, Marsha Stephanie Blake, Johnathan Nieves, Myra Lucretia Taylor, Wavyy Jonez.

Claudette et Sebastian sont deux lycéens afro-américains de New York, véritables petits génies des sciences, qui mettent au point dans le garage du second un procédé portable de voyage dans le temps. Leur invention demeure toutefois limitée, dans la mesure où elle ne peut les véhiculer qu’un jour dans le passé. Mais tout bascule le jour où Calvin, le frère de Claudette, est abattu par erreur à la suite du cambriolage d’un magasin. Les deux amis s’efforcent alors de perfectionner leur mécanisme de déplacement temporel, réussissant à remonter une semaine en arrière. Ils vont pouvoir ainsi empêcher les événements de connaître une issue aussi tragique. Evidemment, tout ne va pas se passer comme ils l’espéraient.

See You Yesterday, produit par Spike Lee, est un film visant en priorité un public adolescent, tant l’accent y est mis sur les embrouilles typiques, les histoires de cœur et le langage d’jeun ! Mais l’autre particularité du long-métrage, c’est son inscription dans la culture des minorités étatsuniennes. Toute l’action se déroule dans des quartiers habités exclusivement par des noirs et des hispaniques originaires de Porto Rico, dans un contexte de révolte quant aux morts répétées provoquées par les abus d’une police chroniquement raciste (le mouvement Black Lives Matter est d’ailleurs explicitement évoqué). Les passages axés sur l’émotion, le pathos lié aux disparitions, cherchent visiblement à prendre acte et faire prendre conscience qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de Donald Trump…

En ce qui concerne la science-fiction à proprement parler, les amateurs de voyages temporels, une fois la suspension d’incrédulité opérée – les génies opérant dans leur garage, un mythe typiquement américain ! – apprécieront le fait que chaque nouveau saut dans le temps efface la tentative précédente, une pirouette scénaristique bien pratique ! Classiquement, la volonté de modifier le cours du temps provoque des conséquences qui dépassent les intentions des acteurs : soit Calvin est quand même assassiné, soit sa mort est comme compensée par une autre ; le continuum temporel donne ainsi l’impression d’avoir impérativement besoin d’un tribut vivant afin de conserver sa stabilité. Le réalisateur choisit d’ailleurs de conclure sans conclure, puisqu’il laisse l’ultime tentative de Claudette de modifier le passé inachevée, même si on devine qu’elle va se sacrifier afin de préserver les deux vies menacées. Une façon de ne pas proposer une fin trop dure ?

Le scénario n’est pas pour autant exempt de certaines incohérences. Il est par exemple difficile de comprendre comment Claudette, certes ravagée par le décès de son frère, ne pense pas plus tôt à mettre à profit le procédé de voyage temporel pour enrayer cette apparente destinée. De même, lorsque la mort de Calvin est remplacée par une autre, comment Claudette peut-elle assister à l’enterrement, dans la mesure où il a eu nécessairement lieu avant la semaine qui la sépare du jour du drame ? See You Yesterday est donc un film sympathique, mais secondaire, un divertissement qui ressemble à un croisement entre la Blackexploitation et Un Jour sans fin (Michael J. Fox fait d’ailleurs une apparition amusante, en tant que professeur de sciences, assumant un clin d’œil direct à la célébrissime trilogie de Retour vers le futur).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?