Accueil > TGBSF > B- > De Barcelona à Montsegur

De Barcelona à Montsegur

La saga de Xavi El Valent, 2

samedi 10 août 2013, par Maestro

Boris & François DARNAUDET (1959-), Gildas GIRODEAU (1953-), Philippe WARD (1958-)

France, 2013

Black Coat Press, coll. "Rivière blanche, 216 p.

ISBN : 978-1-61227-208-5

Trois ans après un premier tome réjouissant, Le glaive de justice, notre quatuor d’auteurs nous livre donc enfin la suite des aventures de Xavi El Valent, guerrier et nécromant confronté aux forces obscures de la Nouvelle Foi et des Francs. Ces derniers ont en effet décidé d’en finir avec l’Ockcitanie et la Katland, et poursuivent leur offensive vers Barcelona, dernier bastion d’importance, en sus de la citadelle de Montsegur.

« La bataille de Barcelona », écrit par père et fils Darnaudet, nous décrit ce terrible siège, où se heurtent magie et un Roland mort-vivant. « Cheikha, la mujâhid », de Gildas Girodeau, voit Xavi et quelques compagnons se rendre dans les terres d’Al-Andalous afin d’obtenir l’aide du sultan An-Nisâr ; l’expédition se conclura par la délivrance de Barcelona, la capture d’une éminence ennemie et la mort d’un personnage (belle oraison funèbre que cette descente aérienne entre corps humain et cheval ailé). Enfin, la troisième et dernière partie, « Mourir à Montsegur », est dévolue à Philippe Ward, ce qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on connaît l’attachement de celui-ci à ce dernier bastion emblématique du catharisme. Bien qu’un peu court, cet ultime chapitre, qui n’est pas sans évoquer en partie le texte éponyme (publié dans l’anthologie U-chroniques), nous révèle un Xavi en proie au doute, dans une problématique se rapprochant de celle d’Elric avec Stormbringer.

Ces nouveaux épisodes se révèlent toujours captivants, riches en actions et en rebondissements, dignes d’être adaptés en BD ou sur grand écran ! L’intrigue se complexifie à loisir, des divisions se faisant jour au sein des Francs et à l’intérieur même de l’Eglise du pape noir Gontran le Défiguré. Il faut dire que la composante science-fictive, qui n’était encore qu’esquissée dans Le glaive de justice, devient plus explicite à travers la présence d’extra-terrestres et d’androïdes. Parmi les autres créations fantasques des auteurs, des minotaures garous, des araignées-rex ou des lapins tigres (sic : un clin d’œil à Sacré Graal ?), qui, avec les scènes d’action rondement menées, font beaucoup dans le plaisir de lecture.

Le mélange entre histoire et fantasy fonctionne à plein, et il est extrêmement agréable de voir comment les auteurs parviennent à détourner des lieux ou des personnages connus en un XIIIe siècle parallèle, non sans quelques touches d’humour bien intégrés : la Sagrada Katland, immense édifice inachevé aux profondeurs inquiétantes, évoque ainsi la célèbre cathédrale de Gaudi ; le magicien Salomon est épaulé par des guerriers d’élite, les Moss’Ad ; ces visions de l’avenir où la France, devenue schismatique, se divisera entre « Les Carkosiens [qui] sont des truqueurs de première, (…) [et] les Olandés [qui] maîtrisent au plus haut point l’illusion » (p.82) ; ou encore la légion des Libéraux, menée par un certain J. Bolkestein... Une série baroque et fumante dont on attend avec intérêt le troisième tome.


Pour commander De Barcelona à Montségur suivez le lien vers les éditions Black Coat Press !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?