Accueil > TGBSF > D- > Les Damnés de l’asphalte

Les Damnés de l’asphalte

samedi 22 mars 2014, par Maestro

Laurent WHALE (1960-)

France, 2013

Critic, coll. "Trésors de la Rivière Blanche", 512 p.,

ISBN : 979-10-90648-07-4

Après Les Etoiles s’en balancent, publié d’abord chez Rivière blanche, véritable pépinière de talents, puis repris par les éditions Critic, Laurent Whale en livre la suite, nettement plus copieuse quantitativement parlant. L’action se déroule une quinzaine d’années plus tard, et cette fois, ce n’est plus Tom Costa le principal protagoniste, mais un collectif mené par Miki, petit frère du dit Tom, sur le point de devenir père.

A l’issue des Etoiles s’en balancent, l’équipe menée par Tom avait migré vers le sud de la France, trouvant refuge à Port Leucate. Subissant là comme ailleurs les conséquences de la pollution, cette quasi famille nourrissait le projet de découvrir un endroit préservé où s’installer peut-être définitivement. Pour ce faire, Tom et Erwan se sont lancés, à bord de leur vaisseau, dans une expédition de reconnaissance vers la péninsule ibérique. Leur disparition pousse leurs compagnons à entreprendre une mission de secours. Autour de Miki, sont donc rassemblés Vincent, le fils de Tom, Marjorie, sa petite amie, l’ancien hors-murs Cheyenne, Toni, pilote condamné au plancher des vaches, noyau dur auquel vont s’agréger diverses individualités. S’ensuit une odyssée à travers un monde en pleine déliquescence, où la violence s’exprime à plein, et d’où seuls surnagent de rares noyaux de civilisation (l’enclave de Peyras-Reverte ou la communauté du petit peuple, ou comment les exclus de toujours donnent l’exemple de l’entraide et de la solidarité).

On retrouve dans Les Damnés de l’asphalte un univers post-apocalyptique se plaçant dans la lignée de celui de Julia Verlanger (voir La Terre sauvage) et remis au goût du jour par Exodes de Jean-Marc Ligny. A la différence du propos de ce dernier, Laurent Whale ne se concentre pas sur le réchauffement climatique, mais sur la dénonciation du fanatisme religieux, ici celui d’épigones du christianisme ; on retrouve également tout son mépris pour les politiciens et l’armée, au cœur de l’intrigue via des expériences ayant mal tournées... On en apprend toutefois un peu plus sur les conditions ayant conduit à l’effondrement progressif de la civilisation occidentale, à l’aide de reproductions de documents historiques en tête de plusieurs chapitres : basculement vers l’extrême droite de l’Europe, crise aigüe au Moyen-Orient, dérives de la technoscience, etc…

Si certains moments de l’intrigue apparaissent un peu trop forcés -le martyr des enfants, qui semble démesuré au vu de l’objectif, sachant en outre qu’employer des adultes aurait sans doute été plus efficace-, Les Damnés de l’asphalte emporte l’adhésion, de par son rythme soutenu, ses personnages efficacement brossés et attachants, sans oublier un style taillé au cordeau, fait de phrases courtes et incisives, qui claquent parfois comme des balles.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?