Accueil > TGBSF > A- > Agent des ordres

Agent des ordres

samedi 6 décembre 2014, par Maestro

Antoine ROBERT

France, 2013

Black Coat Press, coll. "Rivière Blanche", 288 p.

ISBN : 978-1-61227-168-2

Dans la vague de jeunes auteurs adeptes d’un space opéra bien secoué, Rivière blanche nous avait déjà proposé Le Temps de la fin, de Vincent Jounieaux. Il faudra désormais compter également avec Antoine Robert. Son premier roman augure en effet de l’ouverture d’une possible série, narrant les aventures d’Andrew Nosfentor et de son équipe. De prime abord, voilà un récit qui reprend tous les codes traditionnels du space opera : extraits d’une Encyclopédie galactique en prélude de chaque chapitre, contexte d’affrontement entre puissance spatiales, existence de confréries réunissant les individus dotés de pouvoirs psi, vaisseaux à gogo et affrontements enlevés…

Néanmoins, après un début ralenti en partie par un certain nombre de développements explicatifs sur l’univers décrit, l’intrigue adopte une vitesse de croisière, générée par un moteur qui s’apparente d’ailleurs à un turbo ! Car Antoine Robert, visiblement marqué par son expérience de rôliste, sait trousser des aventures menées tambour battant, regorgeant d’actions, de rebondissements, et bondissant d’un groupe à un autre, dans une veine très visuelle, très cinématographique. Le point de départ, une station spatiale sur laquelle Andrew Nosfentor, agent de la Communauté du Verbe agissant, doit retrouver un de ses contacts, se transforme en effet très rapidement en un piège redoutable. La suite verra Andrew mener une enquête afin d’élucider le mystère que cache un cristal psi trouvé sur la station, et qui semble graviter autour d’une scientifique, la charmante Katharina Schneider (un peu sous exploitée, d’ailleurs). Celle-ci, nourrissant une haine personnelle à l’égard des humains psi, est en effet surveillée par les Seelenfresser, un ordre renégat, équivalent des seigneurs Sith de la Force. Les fils tirés mèneront au dévoilement d’un complot d’envergure, noué autour de la signature d’un traité de paix dans un point chaud de la galaxie.

Car outre le rythme soutenu de sa prose, Agent des Ordres convainc le lecteur grâce à son univers, qui évoque une réussite majeure comme celle des Guerriers du silence de Pierre Bordage, mâtinée de romans d’espionnage. La galerie de personnages qui entoure Andrew Nosfentor est d’ailleurs particulièrement étendue, véritable déclinaison science-fictive de Mission Impossible (la série télévisée). Si Agent des Ordres n’innove pas vraiment par son contenu, il se révèle d’une efficacité confondante, et d’une maestria impressionnante dans ses chorégraphies belliqueuses, au point parfois, comme sur le final, d’étouffer un peu l’intrigue. Voilà en tout cas une lecture divertissement de premier ordre, digne des Fleuve noir de la grande époque !


Pour commander Agent des ordres suivez le lien vers les éditions Black Coat Press !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?