Accueil > CINECSTASY > A > ALPHAVILLE, UNE ETRANGE AVENTURE DE LEMMY CAUTION

ALPHAVILLE, UNE ETRANGE AVENTURE DE LEMMY CAUTION

samedi 18 octobre 2014, par von Bek

Jean-Luc GODARD (1930-)

Franco-italien, 1965

Eddie Constantine, Anna Karina, Howard Vernon

Lemmy Caution, le fameux agent du FBI incarné une fois de plus à l’écran francophone par Eddie Constantine, débarque des galaxies extérieures, sous une fausse identité pour neutraliser le professeur von Braun, le démiurge qui a fait surgir cette ville du désert, en a confié la direction à un ordinateur, alpha 60, alpha d’un oméga menant à la guerre et à la destruction du monde connu. Entre deux références à Eluard et à d’autres, si l’on en croit des connaisseurs, Caution qui ne le sera pas assez, séduit la fille de von Braun, se fait arrêter, interroger, se castagne puis s’échappe avec la belle Anna Karina, égérie du réalisateur. Le tout en noir & blanc. Ça n’aurait pas déplu à Cocteau.

Parce que franchement, c’est surréaliste et pas seulement à cause d’Eluard. Dialogues métaphysiques, ambiance orwellienne, Alphaville évoque 1984 et c’est encore ce qu’il y a de mieux dans le film. J’y ai bien vu une dénonciation de la machine et du totalitarisme au travers d’une société déshumanisée, mais je suis tombé des nues quand j’ai appris que Godard se serait inspiré d’un Je suis une légende qu’il attribue à Lovecraft dans une interview alors que seul Matheson a produit une œuvre avec ce titre. Ça n’arrange pas la clarté de la chose.

Godard ne s’est pas cassé à dresser des décors futuristes ou à inventer des gadgets. Ses personnages sillonnent une ville en automobile de l’époque du film ; l’espace reste une allusion et un ventilateur et une lampe figure l’ordinateur en action. Il a parsemé son ouvrage de clin d’œil intellectuel que seuls les initiés repéreront. Tout au plus ai-je vu dans von Braun une allusion à un savant du IIIe Reich, mais si ça se trouve, ce n’était même pas volontaire et il fallait un patronyme germanique pour faire totalitaire.

C’est suffisamment abscons pour qu’il y en ait qui trouve ça culte et les autres passeront pour des cons, parce que, vous comprenez, c’est de l’art. Malheureusement, je suis con mais vous le saviez déjà !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?