Accueil > TGBSF > A- > Les Ames envolées

Les Ames envolées

samedi 21 février 2015, par Maestro

Nicolas LE BRETON

France, 2014

Les Moutons électriques, coll. "La Bibliothèque voltaïque", 328 p.

Non content de proposer à la rentrée littéraire 2014 une réédition augmentée de son étude de référence sur le steampunk, les Moutons électriques, petite maison d’édition qui a désormais tout d’une grande, livre au verdict du public un roman relevant pleinement du genre, élaboré par un auteur totalement novice. Les Âmes envolées décline les recettes habituelles du steampunk, personnages célèbres utilisé à plus ou moins contre-emploi, artéfacts impressionnants -ici, une tripotée de dirigeables-, destinations exotiques et aventures en veux-tu en voilà. Dans cet univers, tout a divergé sous Napoléon III, lorsqu’un savant de génie, Giffard, a permis de réaliser des aérostats plus maniables et à l’énergie plus pratique. Les airs n’ont dès lors eu de cesse d’être colonisés, même si visiblement, l’évolution géopolitique est demeurée identique à celle de notre continuum.

Après un prologue sur l’arrestation d’une bande à Bonnot aérienne, l’intrigue débute en effet en pleine guerre, pour laquelle la France alliée au Royaume-Uni s’affronte à l’Allemagne. Le héros incontesté du livre n’est autre que Louis Lépine, un personnage plutôt bien choisi, sémillant sexagénaire qui présente l’originalité d’avoir été à la fois l’inventeur du concours éponyme et préfet de Paris de la fin du XIXe siècle au début du XXe. En retraite, Lépine est tout de même chargé d’élucider de mystérieuses disparitions de savants ou d’intellectuels de renom, parmi lesquels Gustave Le Bon. Pour l’épauler dans sa mission, il va pouvoir compter entre autre sur l’aide d’une médium et néanmoins bouchère de son état, Eugénie Blanchon, et surtout sur la compagnie aussi efficace qu’altière de Léontine, avec qui il nouera une relation passionnée. Ce trio, passablement gonflé, va se retrouver à enchaîner les aventures et les voyages, passant des profondeurs de Paris aux vestiges de l’Inde française, jusqu’à l’Himalaya, tout en étant en concurrence avec les sectateurs d’une société secrète allemande, dont fait partie Alexis Carrel, ici prototype du savant fou, capable d’enfanter des zombies steampunk… L’on retrouve à cette occasion l’idée, chère au merveilleux scientifique, d’un conglomérat de savants censés pouvoir offrir un débouché positif à une humanité en crise. La dernière partie, qui voit le retour en France, se conclut par un climax soutenu et ouvre sur une uchronie appelant une possible suite (outre la mort prématurée d’Hitler, on note le sauvetage de la famille impériale russe).

Reconnaissons à Nicolas Le Breton une efficacité certaine dans son récit, émaillé d’action et d’humour, avec de nombreux clins d’œil (les savanturiers !), peut-être un peu forcés parfois (la présence d’Aleister Crowley au Tibet, ou celle de Pétain anti franc-maçon, qui ne joue finalement qu’un rôle accessoire dans l’intrigue), et qui semble aussi bien rendre hommage à la fameuse force du Vril (Edward Bulwer-Lytton) qu’au roman Les Horizons perdus de James Hilton. Il est donc facile de se laisser emporter, et ce en dépit de quelques scènes discutables, ainsi d’une homosexualité vécue assez librement par les personnages concernés, dont Gustave Le Bon, ce dernier voisinant sans problèmes avec Elisée Reclus, pourtant situé aux antipodes sur le plan de l’engagement… Néanmoins, bien que l’ensemble soit agréable, il ne parvient pas, à l’instar de La Cité entre les mondes de Francis Valéry, à s’imposer comme un pivot, une pièce maîtresse du steampunk, du fait de ses silences (sur la nature des âmes zombifiées ou l’origine exacte du vril) et surtout de son trop grand respect de ses codes, justement, en un temps où un certain renouvellement s’impose.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?