Accueil > TGBSF > E- > Entre ciel et enfer

Entre ciel et enfer

samedi 7 novembre 2015, par Maestro

Christopher BUEHLMAN

Etats-Unis, 2012, Between Two Fires

Fleuve éditions, 544 pages, 2015.

Entre Ciel et Enfer, qu’il aurait sans doute mieux valu traduire par Entre Paradis et Enfer, est un roman de fantasy historique plutôt original et sympathique. Christopher Buehlman, son géniteur, avait déjà signé un précédent livre paru en français, Ceux de l’autre rive, plongée dans le passé des Etats-Unis.

L’action prend place au milieu du XIVe siècle, en ce Bas Moyen Âge propice aux aventures les plus sombres. Thomas, un chevalier ayant pris part au désastre de la bataille de Crécy, s’est retrouvé dépouillé de ses terres et même de son épouse, excommunié, n’ayant pour seul recours que de devenir brigand de grand chemin. Mais le jour où le chef de sa bande souhaite abuser d’une jeune orpheline, Delphine, son sang ne fait qu’un tour et il se débarrasse de ses acolytes pour la sauver. Delphine s’attache alors à lui, et tous deux, rejoint un peu plus tard par un prêtre alcoolique et pédéraste, Matthieu, se lancent dans un périple à travers la France, devant les conduire de Normandie jusqu’en Avignon, résidence de la papauté, au gré des visions de Delphine. Christopher Buehlman a en effet décidé de prendre au pied de la lettre les conceptions totalement imprégnées de religiosité chrétienne des populations de l’époque, et met donc en scène l’offensive des forces infernales, de ces anges déchus désireux d’enfin se venger du Dieu qui les avait vaincu et exilé, face à des anges de la lumière quelque peu désemparés, leur seigneur et maître semblant s’être retiré loin de tout et tous…

Dans cette France ravagée, les démons sont donc très présents, sous la forme de serpent géant dans les rivières, de statues de pierre capables de se déplacer et de tuer, ou de pénitents dotés du pouvoir de faire revivre les morts… Ils ont surtout une haine toute particulière de Delphine, elle qui semble protégée par les créatures célestes, et n’ont de cesse de l’éradiquer. Mais de manière plus générale, l’auteur n’a pas hésité à charger la barque, en nous brossant le tableau d’un pays où l’essentiel de la population semble avoir été touché par la peste noire, et où isolationnisme et chaos règnent en maître, les rares autorités semblant être tombées en déliquescence. Il y a certes du vrai dans cette vision des choses, mais c’est surtout l’occasion de trousser des scènes frappantes et repoussantes, autant d’illustrations d’une humanité capable du pire comme du meilleur. Ce qui rend le roman prenant, outre cette quête sur fond de Ragnarok chrétien, c’est le trio improbable qui en est le sujet. Voilà en effet des personnages fragiles et attachants, qui ont droit de temps en temps à quelques flash backs sur leur existence passée, et surtout se fendent régulièrement de dialogues bien sentis et percutants, souvent drôles, faisant beaucoup pour la truculence de cette histoire, que l’on sent également inspirée des romans de chevalerie.

Entre Ciel et Enfer se place ainsi dans l’orbite du film La Chair et le Sang de Paul Verhoeven et des tableaux de Jérôme Bosch, avec une fin qui ne solutionne pas véritablement tous les tenants et les aboutissants des destinées de Delphine et de Thomas, sans pour autant gâcher le plaisir de la lecture.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?