Accueil > TGBSF > S- > Satinka

Satinka

dimanche 25 mars 2018, par Maestro

Sylvie MILLER (1957-)

France, 2017

Critic, coll. "Fantasy", 522 p.

Jusqu’à présent, on connaissait surtout Sylvie Miller pour son travail de traductrice, d’anthologiste (Dimension Latino, Dimension Espagne) et surtout d’auteure en collaboration avec son complice Philippe Ward (Noir Duo, la série de Lasser, le détective des dieux). Il faudra compter désormais sur une Blanche Solo. Satinka, son premier roman propre, est en effet une jolie réussite, dans un genre fantastique contemporain.

L’héroïne, Jenny, est une jeune étatsunienne installée en Californie, et qui est habitée depuis l’enfance par une passion pour les trains, particulièrement ceux de la ligne transcontinentale traversant les Etats-Unis. Là où les choses sont plus étranges, c’est que cette obsession s’invitait également fréquemment dans ses rêves, au grand désespoir de sa mère. Jeune adulte, ce n’est plus seulement son sommeil qui est troublé, puisque des visions la plongent en plein jour dans le passé de son pays, au cœur du XIXe siècle. Avec ou sans l’aide de Mike, son copain d’enfance devenu son petit ami, elle va chercher à comprendre ce qui lui arrive : symptômes d’une maladie cérébrale ou révélation d’un pouvoir inconnu ? Le roman propose en parallèle diverses lignes narratives, centrées sur des personnages distincts appartenant au passé : un Amérindien et son fils, dont la tribu se voit totalement exterminée par les blancs ; un convoi de colons irlandais, ayant fui la famine pour partir commencer une nouvelle vie en Californie ; un médecin chinois, qui s’est engagé pour participer à la construction de la fameuse ligne transcontinentale, au cours des années 1860.

Sylvie Miller s’est longuement documentée sur l’histoire et la géographie des Etats-Unis (il manque juste une carte permettant de se repérer plus facilement), dont on la sent éprise, mais également sur les sagesses chinoise ou amérindienne, et sans jamais verser dans un didactisme gratuit, elle parvient à rendre sa prose à la fois profondément humaine dans les personnages décrits et prenante dans l’intrigue qui se dévoile peu à peu. C’est au point qu’un véritable crescendo rend la lecture de Satinka véritablement addictive. Le cœur du roman (ATTENTION REVELATION) c’est l’existence de différents types de magie, maîtrisées par les différents personnages : chinoise, irlandaise / celtique, amérindienne, etc… Mais si les différentes communautés se concertent afin de demeurer cachées du reste de l’humanité, elles sont également dominées par des extrémistes, partisans de ne pas mélanger les magies et donc de se débarrasser des enfants issus d’unions croisées, ce qui met Jenny en danger, et la poussera à plonger dans le passé…

Par-là, Sylvie Miller défend l’ouverture à l’altérité, le mélange et l’égalité des peuples, le respect des différences et des droits des peuples premiers, contre les fanatismes identitaires, se plaçant de la sorte dans une longue filiation (pensons par exemple aux X Men originaux, dont un des personnages est d’ailleurs fan). Un roman séduisant, et un très agréable moment de lecture.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?