Accueil > BDSF > Comics & BD américaine > Marvel Comics > Nous sommes les Avengers

Un été très comics...

Nous sommes les Avengers

Rassemblement !

dimanche 29 juillet 2018, par von Bek

DESSINS : John BUSCEMA (1927-2002), John BYRNE (1950-), Gene COLAN (1926-2011), Jack KIRBY (1917-1994) & Jim STARLIN (1949-)

SCENARIOS : Brian M. BENDIS (1967-), John BYRNE (1950-), Stan LEE (1922-), David MICHELINIE (1948-), Jim SHOOTER (1951-), Jim STARLIN (1949-), Roy THOMAS (1940-)

Etats-Unis, 1963-2010

Panini Comics, 2015, 320 p.

Surfant sur le succès des films Marvel, Panini Comics, qui détient les droits d’éditions pour la France, s’est lancé dans des anthologies retraçant l’historique et les grands moments de quelques uns des grands héros de la firme. Alors que sort le troisième opus des aventures cinématographiques, Panini ne perd pas le nord et réédite son anthologie déjà parue en 2015 à l’occasion de la sortie d’Avengers, l’âge d’Ultron [1]. Formé de onze épisodes des aventures du groupe de héros, entrecoupés de mises au point dues à l’équipe éditoriale de Panini, le recueil balaye une période allant de 1963, année de naissance des Avengers, à 2010.

Bien évidemment, il était impossible de faire l’impasse sur le premier épisode des aventures dû en 1963 à Stan Lee et Jack Kirby. L’équipe se forme en déjouant un plan de Loki visant à attirer Thor sur son lieu de détention en faisant passer Hulk pour un criminel, une idée qui sera utilisée et réutilisée maintes fois dans les premières années et bien que Hulk figure parmi les premiers Avengers au même titre que Thor, Iron Man, Ant-Man et la Guêpe et qu’il apparaisse ensuite dans les adaptations cinématographiques, jamais le géant vert n’en sera véritablement un membre, étant souvent considéré comme un danger public. Il disparaît même, chose étonnante pour ce groupe de héros à la composition très fluctuante.

La composition des Avengers constitue un thème central de l’anthologie, et par ailleurs une des grandes richesses du titre qui permet ainsi de croiser une grande diversité de héros, posant au passage une question : qui décide de qui est un Avengers ? Financée par Anthony Stark (Iron Man), la formation est un temps (dans les années 70) sous l’autorité du gouvernement via l’agent Henry Gyrich qui décide d’en limiter le nombre. En 1981, dans un épisode étrange, Par la force de l’esprit !, Jim Shooter, le scénariste de l’époque, imagine même Dragon-Lune (je vous laisse enquêter sur le personnage) organiser une sélection des membres en les faisant s’affronter. Outre les membres évoqués plus haut, les Avengers voient figurer dans leurs rangs des membres quasi-permanents tels que la Sorcière rouge, Oeil-de-Faucon ou la Vision, des membres temporaires, variables selon les époques (la Panthère noire, l’ancien X-Men le Fauve, le Faucon sont très présents dans les années 70 et 80) et susceptibles de faire des come-back. Il y a beaucoup d’allée-et-venues dans le groupe. De plus il aussi est la seul à connaître une franchise géographique [2] puisque apparaissent une équipe des Avengers de la Côte ouest et même des Avengers des Grands Lacs ! Le dernier épisode du volume, New Avengers Finale 1, illustre bien la grande flexibilité du groupe, qui apparaît vraiment comme une franchise, puisque l’Araignée, Wolverine ou Power Man (Luke Cage) en font alors partie. Enfin, il faut signaler leur présence dans des cross overs, des épisodes d’autres titres, ici représentés par un Marvel Two-in-One de 1977 mettant en scène l’Araignée et la Chose (c’est le principe du deux en un) dans une aventure faisant suite au Avengers Annual, les deux numéros étant scénarisés et dessinés par Jim Starlin.

Si l’on se penche sur les épisodes choisis, on remarque que deux logiques ont pu présider : d’une part les épisodes visent à mettre en scène des tournants importants comme l’arrivée de la Vision (Zoom sur... La Vision !, octobre 1968) ou le (premier) départ de la Sorcière rouge en 1979 et l’arrivée de Miss Marvel, comme deux épisodes des Avengers de la Côte Ouest, datant de 1990, ou encore l’épisode Finale, scène de la dissolution de l’équipe en 2005, ces derniers ayant pour point commun de reposer sur des dérapages de la Sorcière rouge. On peut cependant s’étonner de l’absence de l’épisode quatre (novembre 1963) qui voit sortir Captain America de son hibernation ; d’autre part, la présence de deux épisodes parus dans les Annual dus à Jim Starlin n’est pas anodine puisque ceux-ci mettent en scène la confrontation entre les Avengers et Thanos, alors que celui-ci a entrepris d’exploiter le pouvoir des pierres de l’infini. Ces deux épisodes constituent la fondation d’autres sagas exploitées trois lustres plus tard de manière plus approfondie toujours par Jim Starlin cette fois assisté de Ron Lim et George Pérez (Le Gant de l’infini, La Guerre de l’infini et La Croisade de l’infini) et bien après dans les films.

Pour finir, impossible de ne pas parler de ce qui est le plus visible dans ce genre de livre : l’évolution des dessins. « Seulement » cinq dessinateurs [3] avec des styles bien différents illustrant les changements graphiques du genre figurent à l’affiche, mais ils illustrent magnifiquement les changements. Ainsi, les dessins de Kirby en 1963 peuvent sembler assez « simples » et respectent scrupuleusement un découpage de la planche en trois bandes égales de deux à trois cases chacune, mais ce n’est déjà plus le cas de John Buscema en 1968 qui commence à s’affranchir de l’encasement (deux bandes par planche dont une parfois double), offrant plus de dynamisme à ses histoires et imités en cela par Starlin, Byrne ou Colan. Par ailleurs, si le dessin s’avère dans un premier temps et de manière durable de plus en plus détaillé, il est complètement différent au XXIe siècle, plus figé, plus sombre et, à mes yeux, moins lisible, raison pour laquelle j’ai tendance à préférer les travaux de Starlin ou de Byrne, voire de Buscema ou Colan.

Remarquons pour conclure que les récits se répartissent inégalement dans le temps. Cinq histoires sur onze choisies ont été réalisées entre 1977 et 1981, sept si l’on élargit les bornes chronologiques à 1990. Autrement dit, sur la période de quarante-deux ans d’existence des Avengers, le choix a été fait de concentrer le regard du lecteur sur 13 ans. L’absence des années 90, qui voient une crise des ventes de Comics en général et qui, dans le cas qui nous intéresse, se soldent par la disparition du titre West Coast Avengers, est flagrante. De là, à voir dans la période 70-80, un âge d’or, il n’y a qu’un pas.

Titres Revues Dates Dessinateurs Scénaristes
Alors vinrent les Avengers ! Avengers #1 septembre 1963 Jack Kirby Stan Lee
Zoom sur... la Vision ! Avengers #57 octobre 1968 John Buscema Roy Thomas
Menace ultime Avengers Annual #7 1977 Jim Starlin
Face à la mort ! Marvel Two-in-One Annual #2 1977
Le Retour du redoutable Crusher Creel ! Avengers #183 mai 1979 John Byrne David Michelinie
Mort sur l’Hudson ! Avengers #184 juin 1979
Par la force de l’esprit Avengers #211 septembre 1981 Gene Colan Jim Shooter
Rouge sang Avengers West Coast #56 mars 1990 John Byrne
Réunion de famille Avengers West Coast #57 avril 1990
Finale Avengers Finale #1 janvier 2005 George Pérez, Alex Maleev, Steve Epting, Lee Weeks, Michael Gaydos, Eric Powell, Darick Robertson, Mike Mayhew, David Mack, Gary Frank, Michael Avon Oeming, Jim Cheung & Steve McNive Brian M. Bendis
Le Grand Finale New Avengers Finale #1 juin 2010 Bryan Hitch & Stuart Immonen

[1Remarquons au passage qu’en 2016, année de sorties des films Doctor Strange et Captain America Civil War, étaient paru Je suis Docteur Strange et Je suis Captain America, tandis que les sorties d’Avengers Infinity War et d’Ant-Man et la Guêpe en 2018 s’accompagnent des parutions de Je suis Thanos et Nous sommes Ant-Man et la Guêpe.

[2A la différence des groupes de super-héros issus d’autres groupes comme les X-Men et leurs différents rejetons (Facteur-X, Nouveaux Mutants, Excalibur...) sans réelle affectation géographique

[3En fait bien plus à cause de l’épisode Finale.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?