Accueil > TGBSF > H- > Harry Potter et les reliques de la mort

Harry Potter et les reliques de la mort

Au coeur des ténèbres

samedi 1er septembre 2007, par von Bek

J. K. ROWLING (1967-)

Grande-Bretagne, 2007, Harry Potter and the Deathly Hallows

De retour à l’issu du tournois des trois sorciers, lord Voldemort n’a de cesse de se renforcer. La mort du seul magicien qu’il ait jamais redouté annonce son heure, d’autant que lorsque Harry Potter aura atteint ses dix-sept ans, l’âge de majorité des sorciers, la maison de sa tante ne lui procurera plus aucune protection magique et il sera à la merci de celui qui s’est proclamé seigneur des ténèbres. Sauf si l’Ordre du phénix parvient à l’extraire à temps de Privet drive pour lui permettre d’achever le travail que lui a confié Dumbledore.

Jamais aventure n’aura été aussi sombre. Elle a des atours de tragédie grecque. A l’instar du porteur de l’anneau, Harry Potter ne cesse de ployer sous son fardeau pour se redresser et accomplir sa mission. Mais à quel prix ! Accompagné des fidèles Hermione et Ron, devenu un hors-la-loi, le jeune sorcier tombe de Charybde en Scylla, poursuivi par des chasseurs de primes, les mangemorts et le ministère de la magie. La terreur règne mais la résistance s’organise jusqu’à la bataille finale.

Admirons la maestria avec laquelle Jane Rowling mène son récit, suspendant le lecteur à ses mots, enchevêtrant les fils de ses intrigues pour n’en former plus qu’un. La promesse est tenue, l’épopée s’achève de manière épique mais il n’y a pas de victoire sans le sang et les larmes. Achevant l’évolution commencée dans Harry Potter à l’école des sorcier, le pari d’accompagner une génération dans l’acquisition de leur maturité de jeunes lecteurs est indubitablement gagné. A lui seul, il fait prendre la mesure du formidable travail de création que représentent les aventures d’Harry Potter. Plus subtil aussi, bien que ressemblant parfois à certains chapitres les plus sombres du XXe siècle, ce septième et dernier tome couronne une saga certainement destinée à figurer aux côtés des classiques, et peut-être pas seulement ceux destinés à la jeunesse.

A la fin, une envie, relire les sept volumes.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?