Accueil > TGBSF > S- > Sheroes 1950

Sheroes 1950

dimanche 12 janvier 2020, par Maestro

Jean REBILLAT (1961-)

France, 2014-2016

Armada, 382 / 386 pages.

Jean Rébillat avait signé le premier tome de ce qui devait devenir une série, Ultimum, dans la collection « Nos futurs » des éditions libertaires, avant que celles-ci ne stoppe ses parutions. Depuis, il a publié diverses nouvelles (dans Dimension Uchronie, par exemple) et ce diptyque, uchronique lui aussi.

La Seconde Guerre mondiale a été modifiée par l’apparition de surhommes dans les différents pays en guerre – un écho retardé de La Brigade chimérique  ? Les übermenschen et les samuraïs nippons ont permis à l’Axe d’écraser l’URSS et de dominer l’Eurasie. Ils sont désormais aux portes des Etats-Unis. Ce dernier pays a toutefois mis davantage de temps à accepter l’existence de super-humains, souvent intéressés par un destin individuel et égoïste (un reflet un brin caricatural du libéralisme américain, qui ne tient pas compte de l’imaginaire culturel des super-héros se mettant au service de la nation). C’est désormais chose faite, les Flying Rangers, équivalents d’Iron Man à la sauce rétro, assurant la défense d’un pays encerclé.

L’originalité des romans de Jean Rébillat est cependant de se concentrer sur des personnages exclusivement féminins. Dans la première partie de Les Couleurs de l’avenir, se rencontrent ainsi, en plein Montana, Leotie, une Amérindienne en communion avec la Terre-mère et ses pouvoirs ; Annie, une infirmière WASP et bourgeoise, aux capacités de guérison surpuissantes ; Gabrielle, enfin, fille d’un Flying Ranger dont elle hérite de l’armure. La seconde partie du même roman, de manière plutôt abrupte, se déroule à San Francisco, autour d’une bande de voleuses surhumaines : Helena, l’acrobate ; la Veuve noire, spécialiste en poisons ; Amatée, afro-américaine devenue réincarnation de Penthésilée, la reine amazone (un hommage à Wonder Woman, avec son fameux bouclier dupliqué ici ?). Une partie de ce beau monde fera cause commune autour de la défense des Etats-Unis, à la recherche du mystérieux Marionnettiste, autour duquel se joue la maîtrise du présent et du futur…

Le second tome, Terres de feu, renforce encore davantage l’impression d’avoir affaire à un collage de nouvelles, tant les premières semblent ne rien avoir de commun entre elles : la première se déroule autour de l’île de Pâques, et permet de découvrir des super-humains russe, allemand, et pascuans ; la seconde, localisée à Porto-Rico, nous permet de retrouver Ashito (voir-ci-dessous) et Gabrielle, qui enrôlent l’Ombre, nouvelle super-humaine en lutte contre le crime. En fait, ces deux groupes vont finir par fusionner, afin de faire face à une offensive des nazis, commandée par une femme sans pitié et secondée par plusieurs super-humains, dont le Comédien. Heureusement, dans ce bout du monde qu’est la pointe sud de la Patagonie, les héroïnes du roman vont pouvoir bénéficier de l’aide d’un savant génial, Samuel Moreau (sic).

Dans ses deux romans, Jean Rébillat privilégie avant tout l’action, une action très visuelle d’autant que les changements de plans sont nombreux, l’intrigue étant tour à tour décrite par les yeux des divers protagonistes. Chaque personnage a droit à un portrait psychologique détaillé, mais à l’inverse, le monde n’est ici qu’un arrière-plan presque transparent, tant Sheroes 1950 gravite exclusivement autour de ses héroïnes. Tout juste apprendra-t-on que Picasso s’est réfugié en Uruguay, et que les expérimentations nazies ont permis de donner naissance à une espèce de chauve-souris humanoïdes. Cependant, un élément vient apporter un surcroît d’intérêt à ce blockbuster de papier : l’intrusion d’Ashito, une combattante japonaise, mais venant du début du XXIIe siècle ! Les révélations dont elle est détentrice sont en effet loin d’être encourageantes pour les dernières combattantes de la liberté… Cela ne suffit cependant aucunement à faire de ce diptyque un incontournable de l’uchronie, simplement une lecture plaisante et digne d’une adaptation visuelle (BD ou série).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?