Accueil > BDSF > Comics & BD américaine > DC Comics > Les Derniers jours de Superman

Un été plutôt comics...

Les Derniers jours de Superman

dimanche 15 juillet 2018, par von Bek

DESSINS : Dave GIBBONS (1949-), Rick VEITCH (1951-), George PEREZ (1954-) & Curt SWAN (1920-1996)

SCENARIO : Alan MOORE (1953-)

Etats-Unis, 2010, Whatever Happened to Superman ?

Urban Comics, 2016

Quoique paru en 2010 aux Etats-Unis, les trois histoires réunies dans ce recueil ont été publiées entre juin 1985 et septembre 1986 dans quatre (!!!) périodiques différents de la maison DC. Elles ont pour particularité de devoir leurs scénarios à Alan Moore, qui, grâce à son succès avec la Créature du Marais, se voit confier d’autres travaux.

La première des trois histoires, « Pour celui qui a déjà tout », publiée dans Superman Annual #11 (juin 1985), associe Moore à son compatriote.... Dave Gibbons ! Le tandem met en scène avec le même style, très lisible et clair, qui se retrouve par la suite dans leur création commune Watchmen, une histoire au départ en apparence saugrenue ou vieillotte puisqu’on y voit Wonder Woman, Batman et Robin débarquer dans la Forteresse de solitude de l’homme d’acier pour lui fêter son anniversaire et découvrir celui-ci tétanisé sous le contrôle d’un végétal. Alors que les trois héros tentent de trouver une solution pour libérer leur ami, ils sont attaqués par l’instigateur de ce plan. En alternance, l’histoire livre des scènes que le lecteur comprend se dérouler dans l’esprit de Superman : sous l’emprise du parasite, le kryptonien rêve son plus cher désir, sa vie et sa famille sur sa planète natale. En quelque sorte, ce récit tient de l’uchronie puisqu’il imagine un Ka-El qui n’est jamais venu sur Terre et c’est cette partie de l’histoire qui est bien sûr la meilleure.

Avant « Les Derniers jours de Superman » qui a donné son nom au recueil, se glisse une courte histoire où se croisent Superman et la Créature du Marais parue dans DC Comics Presents #85 (septembre 1985). Elle est dessinée par Rick Veitch, qui participe depuis juin 1985 au comics Swamp Thing scénarisé par Alan Moore. Avec son côté écolo et même hippie pour son message de communion avec la nature, l’histoire est gentillette et n’apporte pas grand chose.

Enfin, « Les Derniers jours de Superman » a paru en septembre 1986 dans deux périodiques (Superman #423 et Action Comics #583) relève aussi de l’uchronie, mais à l’échelle de la maison DC. A l’époque, celle-ci s’est engagée dans la première refonte massive de son histoire intitulée Crisis on Infinite Earths dont la conséquence principale était à la remise à zéro de son univers. Avant que ceci ne soit complètement achevé et que ne recommencent de nouvelles sagas (pour Superman, cela sera fait avec Man of Steel de John Byrne), il y avait la place pour des histoires qui, au final, seraient ensuite effacées des biographies des personnages. Dessinée par Curt Swan, un des dessinateurs majeurs de l’homme d’acier, assisté de George Perez, l’histoire imaginée par Alan Moore met en scène Superman en prise avec un ennemi machiavélique qui le contraint dans un premier temps à révéler son identité secrète, puis, l’assiège dans sa forteresse de solitude alors qu’il y a rassemblé ses proches pour les protéger. « Les Derniers jours de Superman » fait office de conclusion au monde de l’homme d’acier, et par là même, ainsi que l’explique l’appareil éditorial au travail, de Mort Weisinger à l’origine de ce petit monde et notamment du développement de la « Super-famille » ou de la rivalité amoureuse entre Loïs Lane et Lana Lang. Des personnages essentiels vont disparaître, mais quelle importance puisque cela n’est jamais arrivé ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?