Accueil > CINECSTASY > J > JUMANJI

JUMANJI

Jumanji golo, everywhere I go

dimanche 11 novembre 2001, par von Bek

Joe JOHNSTON (1950-)

Etats-Unis, 1995

Robin Williams, Kirsten Dunst, Bradley Pierce, Bonny Hunt, Jonathan Hyde

Membre des équipes Lucas & Spielberg, Joe Johnston a participé à la réalisation de plusieurs films des deux pontes parmi lesquels on se contentera de citer la trilogie Star Wars & Les aventuriers de l’Arche perdue, avant de réaliser ses propres films : Chérie, j’ai rétréci les gosses (1989) et Rocketeer (1991). Jumanji est son 3e film de fiction au cinéma et ce n’est pas le plus mauvais si l’on considère ce qui précède et surtout ce qui suit (Jurassic Park III).

En fait Jumanji consiste en un jeu de plateau ressemblant vaguement au jeu de l’oie. La subtile différence avec ce dernier réside dans les événements survenant lors de l’arrivée sur une case : ils se produisent réellement. Sachant que Jumanji retrace l’exploration d’une jungle fantasmagorique et agressive, imaginez votre univers quotidien envahi par des moustiques énormes, un lion, des lianes carnivores, des singes sauvageons, un troupeau de mastodontes en pleine charge et un chasseur qui, casque colonial et bille en tête, ne rêve que de faire la peau au joueur qui l’a attiré, et vous aurez une bonne idée de Jumanji, le film.

Tout le plaisir du film réside dans les démêles d’Alan Parrish, fils d’une grande famille prisonnier près de 30 ans dans l’univers du jeu, des orphelins Shepherd, qui font l’école buissonnière pour jouer, ou Sarah Whittle qui ne s’est jamais remise de voir disparaître son ami Alan, aspiré dans le jeu. Maigre plaisir direz-vous en maugréant à l’encontre d’un film ENCORE fondé sur les effets spéciaux ! Certes, il n’en reste pas moins que tout joueur de jeu de rôle et de jeu de plateau a rêvé un jour de voir l’univers du jeu envahir la réalité.

Or Jumanji n’est rien de moins que cette invasion qui ne peut être arrêtée qu’avec la fin de la partie où tout rentre alors dans l’ordre et tout est bien qui finit bien. Pour certains, c’est donc une daube, mais il en est de très bonnes et pas seulement en gastronomie, pour d’autres, Jumanji est un agréable divertissement, adapté d’un livre pour enfant de Chris van Allsburg, qui connut un succès suffisant pour être dérivé en sérié télévisée et poursuivi en 2002 par un Jumanji 2, perspective pour le moins inquiétante...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?