Accueil > TGBSF > R- > Un Reich de mille ans !

Un Reich de mille ans !

dimanche 1er septembre 2019, par Maestro

Pierre BARBET (1925-1995)

France, 1987

Fleuve Noir, coll. "Anticipation", 192 p.

Un Reich de 1000 ans ! reste – malheureusement – la dernière aventure élaborée par Pierre Barbet pour son personnage emblématique, Setni. Le scénario est une nouvelle fois construit sur le même modèle que les précédents épisodes : une divergence historique est détectée par les Grands Cerveaux, et Setni est chargé de s’infiltrer dans cette nouvelle trame temporelle afin d’y repérer le fauteur de troubles.

Cette fois, l’action se déroule dans les premiers mois de l’opération Barbarossa, au cours de laquelle les armées allemandes parviennent à prendre Leningrad dès le mois de juillet 1941, ce qui leur ouvre la route de Moscou et de l’Ukraine. Hitler et le nazisme, on le sait (voir en particulier l’étude de référence d’Eric Henriet, L’Histoire revisitée), ont généré un nombre impressionnant d’uchronies, et Pierre Barbet n’a pas choisi ici un sujet particulièrement original. Il le traite toutefois en connaisseur, apportant des précisions sur les déplacements militaires, le matériel, soutenues par quelques cartes, ce qui laisse à penser qu’il a sans doute pratiqué les wargames. La masse de renseignements de ce type alourdit toutefois le roman, qui présente d’ailleurs la même faiblesse que La Croisade des assassins : une fin bien trop rapide, où le coupable est démasqué dans les dernières pages, sans réelle difficulté, alors que l’enquête pour percer son identité avait eu tendance à s’éterniser. Setni démontre une nouvelle fois son potentiel de séducteur, troussant à tout va, au point d’évoquer la série Fortune de France de Robert Merle, et la fin de son histoire avec Natacha la soviétique parvient à faire mouche.

Toutefois, Pierre Barbet commet une erreur lorsqu’il imagine en plein été débuter la solution finale, alors que l’action des einsatzgruppen (encore mal connue à l’époque de rédaction, il est vrai) précéda la mise en place des camps d’extermination proprement dit l’année suivante. Il est dommage que d’autres auteurs ne se soient pas emparés du personnage de Setni afin de rendre hommage à un écrivain important de la science-fiction française, et de poursuivre ses aventures à travers le temps…

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?