Accueil > CINECSTASY > S > SOLO : A STAR WARS STORY

SOLO : A STAR WARS STORY

dimanche 10 février 2019, par von Bek

Ron HOWARD (1954-)

Etats-Unis, 2018

Alden Ehrenreich, Emilia Clarke, Woody Harrelson, Donald Glover, Paul Bettany, Thandie Newton

Le succès commercial et critique de Rogue One constituait un résultat encourageant pour poursuivre les Star Wars Stories. Cependant, si le premier s’insérait dans l’arc narratif en en élucidant un point de détail, Solo franchit un pas supplémentaire en cherchant à creuser la biographie d’un personnage central de la saga.

Sous le clavier des scénaristes, Han devient un enfant des rues de la sordide planète Correlia, un nouvel Oliver Twist appartenant à un gang, mais il espère bien échapper à l’un et à l’autre avec sa petite amie Qi’Ra. Las, le plan ne se déroule pas tout à fait sans accroc et Han devient Solo en s’inscrivant dans le plan de formation des pilotes impériaux avec le projet de se procurer un vaisseau spatial pour revenir chercher sa douce. Trois ans plus tard, il est un fantassin dans les guerres qui ravagent la galaxie après la chute de la République et croise le chemin d’un Wookie ainsi que celui de Tobias Beckett et de ses associés engagés sur un très gros coup. Une fois encore les événements tournent mal et Beckett, Chewbacca et Han Solo doivent à l’organisation criminelle Aube écarlate 100 kg de coaxium, le "carburant" des vaisseaux. Sous peine de se faire refroidir, ils organisent le casse d’une mine, mais l’instabilité du coaxium exige de le raffiner avant qu’il n’atteigne une température explosive, et l’opération requiert un vaisseau susceptible de couvrir rapidement la distance jusqu’à la raffinerie. C’est Qi’Ra, devenue lieutenant du chef d’Aube écarlate, qui va le leur procurer en les introduisant auprès de Lando Calrissian, propriétaire du Faucon Millenium, un CEC YT-1300F. Tous les éléments du mythe étaient dès lors réunis.

Car, c’est bien de cela dont il s’agit et sur ce plan, le scénario a su recoudre les références, Jon Kasdan ayant été secondé par son père déjà à l’œuvre sur la trilogie d’origine. Se retrouvent donc le fameux raid sur Kessel évoqué dans Un Nouvel espoir ou le pisto-laser de Solo. Le film multiplie aussi les clins d’oeil tels que le déguisement adopté par Beckett pour pénétrer dans la mine annonçant celui adopté par Lando pour infiltrer le repaire de Jabba dans Le Retour du Jedi ou le chantage au détonateur thermique. Il intègre la résurrection de Darth Maul imposée par la série animée The Clone Wars. Néanmoins, il apporte sa part à la saga en créant un nouveau personnage en la personne de Qi’Ra ou, de manière plus éphémère, le robot L3 en charge du comique qui pour une fois n’est pas trop surchargé.

La réalisation a su aussi intégrer l’aspect visuel imposé par la trilogie d’origine et Solo a un vernis très seventies, y compris dans de nombreux détails comme la coiffure de Thandie Newton. Le film est cependant visuellement très sombre, masquant les décors, mais aussi, et c’est plus gênant, l’action.

En dépit de tous ces ingrédients, d’acteurs irréprochables dans leur professionnalisme et de ses effets spéciaux comme toujours spectaculaires, le résultat a un goût insipide. Le spectateur que je suis ne s’est pas pris au jeu et les aventures de Han Solo se succèdent sans faire frémir. Un sentiment, ou plutôt une absence de sentiment, partagé par beaucoup et dont la prévisibilité du scénario avait été accusée. Pourtant celle-ci n’a pas été poussée à son paroxysme, car je m’attendais à une fin toute autre, beaucoup moins ouverte et plus sombre, à l’instar de celle de Rogue One. Et c’est justement là où le bât blesse. Dans quelle mesure le studio n’a-t-il pas compris que la qualité du film de Garreth Edwards avait placé la barre très haut ? Que le public n’allait pas se satisfaire d’un film très plan-plan fut-il habité par un personnage mythique ? Au final le succès de Rogue One aura bien eu un prix.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?